Zambie : trois médias privés suspendus après la présidentielle.

Les autorités zambiennes ont annoncé avoir suspendu les autorisations de diffusion d’une chaîne de télévision et de deux radios privées, une décision prise quelques jours seulement après la réélection d’Edgar Lungu à la tête du pays, et qualifiée de censure par l’opposition.

Muvi TV, radio Komboni et radio Itezhi-Tezh sont les trois médias privés zambiens suspendus pour leur couverture médiatique lors de l’élection présidentielle du 11 août dernier en Zambie. ‘’Le manque de professionnalisme dans le traitement des informations électorales est la principale raison de leur suspension. Ce qui aurait mis en danger la paix nationale et la sécurité dans le pays.’’ a déclaré Justin Mutale, président de l’autorité indépendante de l’audiovisuel. Ce dernier aurait décidé de façon unilatérale de retirer avec effet immédiat les licences de ces organes de presse. Une telle décision a suscité des réactions notamment dans le rang de l’opposition zambienne. Selon Haikande Hichilema, candidat de l’opposition battu à la présidentielle cette mesure ‘’ est une nouvelle tentative de gouvernement de vouloir museler la liberté d’expression.’’ Il est important a-t-il poursuivi que les Zambiens s’unissent pour se protéger de la de la dictature d’Edgar Lungu, le président qui a été réélu lors du scrutin d’août 2016.

AFP 

Laissez un commentaire