Revue sectorielle du ministère de la justice : la redynamisation de la maison justice au cœur des débats.

Les acteurs de la justice béninoise, les personnalités politiques, les partenaires techniques et financiers en commun accord avec le garde des sceaux maître Joseph Djogbénou ont procédé ce vendredi à la cour d’appel de Cotonou à l’ouverture de la revue sectorielle du ministère de la justice.

Dans son intervention l’ambassadeur de la France près le Bénin, Aline Kuster, a montré tout le bien fondé de cette revue sectorielle. Cette dernière selon l’ambassadeur est un rendez-vous important de concertation entre les autorités Béninoises et les partenaires techniques et financiers investis  aux côtés du Bénin dans le renforcement de son système judiciaire. Elle souhaite au nom de tous les partenaires techniques et financiers qu’une prise de contact soit organisée dans de court délai avec les responsables afin d’établir avec chaque bayeur les priorités en matière de coopération.

Pour le ministre, Joseph Djobénou, le renforcement du personnel dans les cours d’appel et les tribunaux constitue une grande priorité de son ministère. Il n’a pas occulté ses attentes sur le rôle de la haute cour de justice dans les réformes du président de la république. « Nous ferons en sorte dans les débats qui s’ouvriront sur le destin des réformes que le président de la république a souhaité que la haute cour de justice puisse servir d’instrument efficace et d’instrument efficient de lutte contre l’impunité. Je souhaite que les solutions les plus rigoureuses soient tirées.» a déclaré maître Djobénou.

La présence des représentants des partenaires venus nombreux à cette revue axée sur les résultats de l’année 2016, illustre cette volonté d’accompagner la justice béninoise par un dialogue constructif et en parfaite synergie avec les  stratégies de réforme mise en place.

Antoinette SAGBO

Laissez un commentaire