RDC : vers un nouveau report des élections, campagne suspendue à Kinshasa

RDC : vers un nouveau report des élections, campagne suspendue à Kinshasa

Déjà deux fois reportées depuis 2016, les élections prévues ce dimanche en République démocratique du Congo pourraient être de nouveau retardées d’une semaine, a indiqué mercredi soir une source de la commission électorale à l’AFP.

Violente et tendue, la campagne électorale a été suspendue mercredi par les autorités locales dans la capitale Kinshasa aux douze millions d’habitants.

Les élections, fixées depuis plus d’un an au dimanche 23 décembre, doivent organiser la sortie du pouvoir du président Joseph Kabila, qui a renoncé à briguer un troisième mandat, interdit par la Constitution.

En charge de l’organisation du scrutin, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) est en « consultation » pour solliciter un report de « sept jours » des trois scrutins présidentiels, législatifs et provinciaux, a indiqué l’un de ses responsables, joint par l’AFP mercredi soir à Kinshasa, qui a requis l’anonymat.

Le président de la Céni, Corneille Nangaa, va donner une conférence de presse jeudi matin à Kinshasa, a indiqué un porte-parole de la Céni.

Il aurait rencontré mercredi des diplomates en poste à Kinshasa et devrait faire de même avec l’influent épiscopat, rapportent plusieurs sources.

C’est la première fois qu’un report est envisagé depuis la publication du calendrier électoral par la Céni le 5 novembre 2017.

Une telle décision, qui pourrait être officielle jeudi, est du seul ressort de la commission électorale. « On ne va solliciter l’avis de personne, même pas du chef de l’État », a indiqué le responsable de la Céni à l’AFP.

Ces élections auraient dû être organisées à la fin du deuxième et dernier mandat de M. Kabila en décembre 2016.

 

Avec  AFP

Laissez un commentaire