Présidentielle en Côte d’Ivoire : l’opposition fustige la décision du Conseil constitutionnel

Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'opposition fustige la décision du Conseil constitutionnel

L’opposition ivoirienne n’a pas digéré la décision du Conseil constitutionnel. La veille, l’instance a validé la candidature controversée du président Alassane Ouattara à un troisième mandat et rejeté 40 des 44 candidatures déposées, dont celles de l’ancien chef d’État Laurent Gbagbo et de l’ex-chef rebelle et ancien Premier ministre Guillaume Soro.

 

L’annonce de cette candidature avait provoqué des affrontements, notamment communautaires, qui avaient fait une quinzaine de morts en août.


Un ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo, Pascal Affi Nguessan, dont la candidature a été validée, a condamné, mardi 15 septembre, « la spirale de l’exclusion dans laquelle s’enfonce la Côte d’Ivoire », qu’il a qualifiée de « manifestation la plus aboutie du caractère tyrannique du régime ».

 

 

Avec France24

Laissez un commentaire