Le Président de la République du Bénin Patrice Talon vient de se soumettre pour sa première depuis son arrivée au pouvoir en avril 2016, à l’obligation constitutionnelle de prononcer un discours sur l’état de la nation devant la représentation nationale.

Pendant une vingtaine de minutes, le Chef de l’Etat a rappelé avoir hérité d’un pays fortement endetté, caractérisé par une mauvaise gestion avec un taux de pauvreté élevé. « L’urgence était aux réformes politiques, administratives, à la restructuration de l’économie nationale, à la reconstitution du tissu social ainsi qu’à la restauration de la crédibilité de notre pays », a-t-il déclaré.

Malgré tous ces maux, le Chef de l’Etat réaffirme sa ferme détermination de remettre le Bénin sur la voie du développement. Mais pour y parvenir le Président de la république a fait savoir qu’ « il faudra du temps, beaucoup de temps, de la méthode, mais aussi de la rigueur ».

Le président Talon après avoir rappelé les actions menées par son gouvernement au bout des huit mois de gestion, appelle le peuple béninois  « (…) au bon sens et au patriotisme afin d’éloigner l’esprit mesquin et immature de la diabolisation qui trompe dangereusement la réalité, pervertit les objectifs et compromet inutilement l’unité nationale. »

Modeste HOUNDEKPONDJI

Laissez un commentaire

1 commentaire