État des lieux des cas de choléra dans le Littoral : Les autorités précisent les dispositions de prise en charge.

Le préfet du littoral Modeste Toboula a visité ce mardi plusieurs centres de santé où sont pris en charge les cas de choléra enregistrés dans son département. Le préfet a effectué cette visite en compagnie du ministre de la Santé, Alassane Séidou et d’une équipe de l’OMS.

Maladie infectieuse épidémique produite par une bactérie, le vibrion cholérique, caractérisée par les selles très fréquentes, vomissement, amaigrissement rapide, abattement profond avec abaissement de température, l’épidémie de choléra sévit dans certains départements du Bénin depuis quelques semaines. Environ, 200 cas ont été enregistrés et confirmés avec une dizaine de victimes. Pour rassurer les populations des dispositions prises pour éviter le pire, le préfet du département du Littoral, le ministre de la Santé, une délégation de l’OMS et de la mairie de Cotonou ont sillonné dans l’après-midi de ce mardi, certains centres de santé de Cotonou. Selon le ministre de la Santé, cette épidémie se poursuit, mais la prise en charge se fait de manière correcte pour sauver la population. Modeste Toboula, le préfet du Littoral précise les mobiles qui sous-tendent les décisions de déplacement des populations des zones insalubres : ‘’nos compatriotes doivent comprendre que la lutte que nous menons aujourd’hui est dans leur intérêt. Les populations qui sont victimes de cette maladie épidémique sont des populations qui se sont installées anarchiquement sur les berges lagunaires (…), c’est l’occasion d’attirer l’attention de cette population sur le fait que malgré les efforts du gouvernement à les sauver de cette épidémie, à les accompagner, à les soigner gratuitement, ces efforts seront toujours vains s’ils continuent de vivre dans l’insalubrité’’.

Les populations ont été ensuite exhortées à observer les règles élémentaires d’hygiène qui sont les seuls moyens pour éviter la contamination.

Laurice Freddy  DAVO

Laissez un commentaire