Enrôlement des pauvres pour le projet ARCH : une délégation ministérielle fait le constat à mi-parcours

Enrôlement des pauvres pour le projet ARCH : une délégation ministérielle fait le constat à mi-parcours

Bientôt la mise en œuvre de la phase pilote du projet ARCH (Assurance pour le Renforcement du Capital Humain). La phase de recensement des personnes pouvant bénéficier gratuitement de ce projet est lancée depuis quelques jours et c’est pour constater l’évolution sur le terrain qu’une délégation ministérielle est descendue ce jeudi dans la commune d’Abomey-Calavi.

En effet, le ministre en charge des Affaires sociales et son collègue de la Santé sont allés se rendre compte de l’effectivité de l’enrôlement des pauvres extrêmes et pauvres non extrêmes dans le cadre dudit projet.

Pour Benjamin HOUNKPATIN, ministre de la Santé, ce projet vient à point nommé ; « (…) ce programme qui a été mis en place par le gouvernement ne peut que venir à point nommé pour aider à prendre en charge la santé des populations surtout des pauvres extrêmes et non extrêmes ».

Et pour pallier à une éventuelle réticence des populations, le gouvernement entend appeler toutes les mains à l’initiative. A cet effet, la délégation ministérielle a fait escale d’Abomey-Calavi où le ministre de la Famille et des Affaires sociales, Bintou Adam TARO TCHABI, a sollicité le concours des élus locaux ;  « Nous voudrions bien demander au maire que vous êtes de tout faire pour sensibiliser autour de vous tous les élus locaux qui peuvent aider à recenser le maximum de personne».  Un appel de pied que le maire Georges BADA a saisi au bon.

Tout ceci annonce l’éminence du projet ARCH. Un projet tant attendu qui viendra certainement délivrer plus d’un.

 

Fréderic Espoir HOUNMABOU

Laissez un commentaire