Élections présidentielle et législatives en Sierra Leone : l’affluence dans les bureaux de vote

Les Sierra-Léonais votaient mercredi en nombre pour élire leur nouveau président, alors que les principaux candidats ont promis de changer les pratiques politiques et d’améliorer leurs conditions de vie, dans l’un des pays les plus pauvres et les plus corrompus au monde.

A la mi-journée, sous un soleil ardent, de longues files d’électeurs étaient visibles dans la capitale Freetown, alors que les principaux candidats ont voté pendant la matinée.

Les quelque 2.700 bureaux de vote du pays doivent fermer à 17H00 (GMT et locales) pour des scrutins à la fois présidentiel, législatif et communal, où plus de 3,1 millions d’inscrits sont appelés aux urnes. De premiers résultats partiels sont attendus dans les 48 heures.

« Jusqu’à présent, les opérations se déroulent pacifiquement et je suis satisfait de l’organisation », a déclaré Julius Maada Bio, le candidat à la présidentielle du Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP), la principale formation de l’opposition.

« Je n’accepterai que des élections libres, justes et crédibles », a-t-il affirmé à la sortie de son bureau de vote, dans une caserne de la capitale.

Le candidat du parti au pouvoir, l’APC assume l’héritage du président Koroma, qui ne peut se représenter, après deux mandats de cinq ans. « Je dois préserver ce qu’il a accompli (…) et bâtir dessus », a expliqué lundi Samura Kamara, 66 ans, ancien ministre des Affaires étrangères.

 

Avec l’AFP

Laissez un commentaire