Aux soucis de réussite des candidats aux différents examens, s’ajoute la pression et l’angoisse des parents d’élève. Nombreux sont les apprenants qui se plaignent de la défaillance de la mémoire ou de difficulté à retenir les notions et leçons apprises. Ces difficultés ne s’expliquent pas que par des troubles de mémoire, elles sont aussi dues à la méconnaissance des étapes, des techniques de mémorisation.

La réussite aux examens implique plusieurs dispositions dont la bonne assimilation et la capacité de de rétention ou de mémorisation des cours, apprentissage ou leçons. Selon Alain Aimé Agbomahènan, professeur certifié des sciences naturelles, l’une des toutes premières étapes est l’enregistrement des informations. Cette étape de la mémorisation requiert de l’apprenant une bonne concentration afin qu’il puisse bien acquérir l’information que véhicule l’enseignant. L’étape de stockage et de récupération de l’information suivent la première. Il est donc évident qu’une information mal enregistrée ne pourrait pas être bien stockée par le cerveau ni récupérée par l’apprenant au moment opportun car ces étapes étant toutes liées les unes aux autres. Pour mieux observer ces étapes, l’apprenant ou le candidat se doit de comprendre et bien maitriser les techniques de mémorisation qui sont la recherche des mots clés, le résumé et la structuration des cours, la répétition des notions apprises et des plans de rappel.

Ces étapes et techniques mieux appliquées permettent non seulement aux candidats de se rappeler plus aisément les notions ou réponses exigées lors des interrogations écrites ou évaluations de fin d’année mais aussi et surtout d’avoir de bonnes notes.

Laurice Freddy DAVO

Laissez un commentaire