Bénin : mise sous tension de la ligne 161 Onigbolo- Parakou

Bénin : mise sous tension de la ligne 161 Onigbolo- Parakou

254 Km de câble haute tension reliant Onigbolo à Parakou, 681 pylônes implantés, installation de réactances, des transformateurs, construction du nouveau poste d’Onigbolo et extension du champ électrique de Parakou et autres. Telle est l’ossature de la ligne 161 KV mise sous tension par le Ministre de l’énergie Dona Jean-Claude HOUSSOU ce jeudi 15 novembre 2018 à Onigbolo dans la commune de Pobè.

Financée par la Banque Mondiale à travers le Projet de Développement de l’Accès à l’Energie Moderne (DAEM) au Bénin, l’ouvrage ainsi mis sous tension vise à améliorer les paramètres fondamentaux du réseau de transport de la Communauté Électrique du Bénin (CEB) à savoir: la tension, la fréquence, les capacités, le transit, la puissance et permettra ainsi de réduire les pertes en ligne.

A leur arrivée sur le site du nouveau poste d’Onigbolo, le Ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU et sa délégation ont eu droit à une visite guidée des installations des différentes infrastructures de la ligne d’interconnexion électrique 161 KV Onigbolo-Parakou avant de procéder à sa mise sous tension officielle.

Invitées à donner à leurs impressions après cet évènement historique, les différentes autorités communales, préfectorales présentes à la cérémonie ont exprimé au Président Patrice TALON leur gratitude. Pour elles, sans énergie électrique, point de développement. Le développement industriel d’un pays passe par la disponibilité permanente de l’énergie électrique en qualité et en quantité.

Pour Monsieur Pierre LAPORTE, Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour le Bénin, la mise sous tension de la ligne 161 KV Onigbolo-Parakou donne la preuve de la disponibilité de la Banque Mondiale à accompagner le gouvernement béninois dans sa politique de lutte contre la pauvreté sous toutes ses formes. L’énergie permet de booster l’économie et qui parle d’une bonne santé de l’économie d’un pays, parle du développement, a-t-il ajouté. Il s’est dit très impressionné par la qualité des travaux effectués.

Selon Dona Jean-Claude HOUSSOU, «pour alimenter le nord du Bénin avec l’énergie qui venait du Nigéria, il fallait d’abord aller au Togo en rentrant par le sud, passant par Togo nord avant de rentrer au Bénin nord». Aujourd’hui, nous n’avons plus besoin de prendre par ce chemin pour alimenter le nord Bénin. Ainsi, «le visage électrique du Bénin va changer», a-t-il dit. « Ce que nous vivons aujourd’hui doit montrer que, au-delà des paroles, c’est la concrétisation du Plan d’Actions du Gouvernement qui avance. Et quand le PAG avance, je dis c’est le Bénin qui avance», a poursuivi le ministre.

Le ministre HOUSSOU était accompagné pour la circonstance des membres de son cabinet, du Préfet du département du Plateau Valère SETONNOUGBO, du Maire de Pobè Paul Fakorédé ODJO, du Directeur Général de la Communauté Electrique du Bénin (CEB) Karimou CHABI SIKA, de la Directrice départementale Ouémé-Plateau de la SBEE.

 

Avec DCOM/PR

Laissez un commentaire