Bénin : 600 logements sociaux annoncés pour être construits entre Abomey et Agbangnizoun

Le directeur général de l’Agence pour la réhabilitation de la cité historique d’Abomey (ARCHA), Cyriaque Agbalènon, a confié mardi à l’ABP que 600 logements sociaux seront construits sur un domaine situé entre les villes d’Abomey et d’Agbangnizoun dans le département du Zou.

Selon Cyriaque Agbalènon, les ressources financières sont disponibles et les techniciens sont prêts pour démarrer les travaux.

Un domaine de 30 hectares, à cheval entre Abomey et Agbangnizoun, a été identifié pour la réalisation du projet, les propriétaires terriens ayant finalement donné leur accord de principe afin que démarrent les travaux, a-t-il renchéri avant de noter que les différentes équipes, les géomètres principalement travaillent à l’identification et au marquage des zones réservées à cette fin.

Cependant, souligne le responsable de l’ARCHA, les négociations enclenchées avec les propriétaires terriens ont piétiné pendant longtemps, et ont semblé constituer un frein à l’élan du pouvoir central de vouloir réaliser ce projet dans les meilleurs délais.

« Le gouvernement est déjà prêt et nous harcelle mais les tractations avec les propriétaires de domaine ont joué. Nous venons cependant, de franchir l’étape d’attribution de domaine puisque les actions concertées du préfet et des maires d’Abomey et d’Agbangnizoun concernés ont payé », s’est félicité M. Agbalènon.

Se référant aux nombreux éléphants blancs réalisés par le régime Yayi en matière de logements sociaux, le directeur général de l’ARCHA a indiqué que cette pratique qui consistait à construire des logements sociaux dans des zones inhabitables est à corriger.

Les chefs-lieux des départements sont définis, selon les approches du gouvernement actuel, pour abriter ces infrastructures. Sur cette base, poursuit-il, la ville d’Abomey, chef-lieu du Zou est priorisée, et dans une certaine mesure Agbangnizoun, une commune voisine, va fournir le complément de domaine foncier.

Ave ABP

Laissez un commentaire