2e rencontre du bureau du CTS 8 de l’UA : clôture des travaux

2e rencontre du bureau du CTS 8 de l’UA : clôture des travaux

Le Comité Technique Spécialisé (CTS) N°8 de l’Union Africaine (UA) repart sur de nouvelles bases en vue de l’accomplissement des principales missions à elle assignées par les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation. Le vendredi 19 octobre 2018, plusieurs décisions ont été prises dans ce sens à l’issue de la session ministérielle du bureau de ce comité sur la fonction publique, les collectivités locales, le développement urbain et la décentralisation au sein de l’Union Africaine (UA).

Cette réunion, deuxième du genre après celle tenue à Rabat du 26 au 29 mars 2018, a permis aux ministres de la fonction publique, du développement urbain, des collectivités locales et de la décentralisation de cette organisation continentale d’évaluer les progrès réalisés depuis la session ordinaire de décembre 2016, de relever les difficultés liées au fonctionnement du CTS N°8 et d’instruire son secrétariat aux fins de l’exécution diligente de la série de mesures prises.

En effet, la mise en place des CTS a été voulue par les Chef d’Etat et de gouvernement afin d’apporter de la cohérence dans le travail des conférences des ministres et de préparer les conditions de l’harmonisation et de la convergence des politiques publiques des Etats membres pour qu’elles participent à la dynamique de l’intégration africaine. Ainsi, le CTS N°8 que préside le ministre béninois de la décentralisation et de la gouvernance locale, Monsieur Barnabé DASSIGLI, a reçu pour entre autres missions : la contribution à l’amélioration des performances des administrations publiques, la conception des politiques et stratégies pour faire face au défi de l’urbanisation rapide du continent africain et la contribution à l’amélioration du cadre et des conditions de vie des populations et au développement des relations de confiance entre les autorités politiques et les citoyens.

A cet effet, le CTS N°8 a, sous le leadership du ministre Barnabé DASSIGLI, œuvré à l’adoption de deux importants textes au niveau de l’Union à savoir : la Charte africaine sur les valeurs et les principes du service public et la Charte africaine sur les valeurs et les principes de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local. Toutefois, d’importants défis restent à relever, selon les explications de la Commissaire aux affaires politiques de l’Union Africaine (UA), Minata Samate CESSOUMA. Et pour y arriver, il est devenu nécessaire de lever les goulots d’étranglement et d’insuffler un nouvel élan au CTS N°8 et surtout à son secrétariat, raison de la tenue de la réunion de Cotonou. Un objectif qui est désormais atteint, à en croire le ministre Barnabé DASSIGLI.

 

Avec DCOM/PR

Laissez un commentaire